[ << ] [ >> ]           [Top] [Table des matières] [Index] [ ? ]

19. Le rendu de fichiers

Le rendu prend une section de la timeline, réalise tout le montage, applique les effets et la composition et effectue l'enregistrement dans un fichier de sortie. Vous pouvez alors supprimer tous les objets source, lire le fichier issu du rendu dans un lecteur ou le réimporter dans Cinelerra pour y poursuivre le montage. Il est cependant très difficile de retoucher les décisions de montage lorsque le fichier est rendu, c'est pourquoi il vous est conseillé de conserver les objets d'origine et le fichier XML de montage pendant quelques jours après que vous en ayez effectué le rendu.

Toutes les opérations de rendu sont basées sur une région de la timeline. Vous devez définir cette région sur la timeline. La section sur la navigation décrit des méthodes pour définir des régions. Voir la section La barre temporelle. Les fonctions de rendu définissent la région en se basant sur un jeu de règles. Lorsqu'une région est en surbrillance ou lorsque les points d'entrée/sortie sont placés, le rendu de la région affectée est effectué. Lorsqu'il n'y a pas de région en surbrillance, tout ce qui se trouve après le point d'insertion est rendu. En plaçant simplement le point d'insertion au début d'une piste et en désélectionnant les points d'entrée/sortie, la piste toute entière est rendue.


19.1 Rendu d'un seul fichier

La manière la plus rapide de finaliser votre vidéo sur le disque est d'utiliser la fonction de rendu d'un seul fichier.

Allez dans Afficher->Rendu ou pressez MAJ-R pour afficher le dialogue de rendu. Choisissez la loupe manual_images_intl/magnify pour afficher un dialogue de sélection de fichier. Ceci permet de définir le nom du fichier vers lequel il faudra écrire les données issues du rendu et de définir les paramètres d'encodage.

manual_images_intl/render_window

La fenêtre de rendu

Dans le dialogue de rendu, choisissez un Format de fichier. Le format du fichier détermine si vous pouvez effectuer le rendu d'audio, de vidéo ou des deux à la fois. Cochez la case Rendu des pistes audio pour créer des pistes audio et Rendu des pistes vidéo pour créer des pistes vidéo.

Sélectionnez la clé manual_images_intl/wrench qui se trouve près de chacune des cases afin de déterminer les paramètres de compression. Si le format du fichier ne permet pas d'enregistrer de l'audio ou de la vidéo les paramètres de compression seront vierges. Si vous avez choisi Rendu des pistes audio ou Rendu des pistes vidéo et que le format du fichier ne le gère pas, une fenêtre d'erreur sera affichée.


19.2 Rendu dans des fichiers séparés

La case à cocher Créer un nouveau fichier à chaque marque provoquera la création d'un nouveau fichier chaque fois qu'une marque sera rencontrée sur la timeline. Ceci est utile pour séparer de longs enregistrements audio en des fichiers séparés. Lorsque vous utilisez la grappe de calcul, Créer un nouveau fichier à chaque marque entraînera la création d'une nouvelle tâche à chaque marque plutôt que de d'utiliser l'algorithme interne d'équilibrage de la charge pour espacer les tâches.

Lorsque Créer un nouveau fichier à chaque marque est sélectionné, un nouveau nom de fichier est créé pour chaque fichier de sortie. Si le nom de fichier donné dans le dialogue de rendu contient un nombre sur deux chiffres, ce nombre sera réécrit avec un nombre différent qui sera incrémenté pour chacun des fichiers de sortie. Si deux chiffres ne sont pas renseignés, Cinelerra concaténera automatiquement, pour chacun des fichiers de sortie, un nombre à la fin du nom de fichier indiqué.

Dans le nom de fichier `/hmov/track01.wav', le `01' sera réécrit pour chaque fichier de sortie. Cependant, le nom de fichier `/hmov/track.wav', deviendra `/hmov/track.wav001' et ainsi de suite. La modification des noms de fichiers n'est utilisée que lorsque la grappe de calcul est active ou lorsque l'option Créer un nouveau fichier à chaque marque a été sélectionnée.


19.3 Stratégie d'insertion des fichiers rendus

Enfin, le dialogue de sortie vous permet de choisir le mode d'insertion. Les modes d'insertion sont identiques à ceux du chargement de fichiers. Dans ce cas, si vous choisissez de ne rien insérer, le fichier sera écrit sur le disque sans modifier le projet actuel. Pour les autres stratégies d'insertion, assurez-vous d'avoir préparé la timeline afin que la sortie soit insérée au bon endroit avant que l'opération de rendu ne soit effectuée. Voir la section Le montage. Le montage décrit comment faire pour que la sortie soit insérée au bon endroit.

Il faut noter que même si vous ne voulez effectuer le rendu que de l'audio ou que de la vidéo, une stratégie d'insertion de type coller se comportera comme une opération de coller normale, toute région de la timeline sélectionnée sera effacée et seules les données rendues seront collées. Si vous ne rendez que de l'audio et que vous avez des pistes vidéo armées, les pistes vidéo seront tronquées lorsque l'audio sera collé sur les pistes audio.


19.4 Rendu par lots

Si vous voulez effectuer le rendu de nombreux projets vers des fichiers de média sans avoir à utiliser de manière répétitive le dialogue de rendu, le rendu par lots est la fonction à utiliser. Dans cette fonction, vous indiquerez toutes les EDL dont il faut effectuer le rendu avec les fichiers de sortie correspondant. Cinelerra va alors charger chaque fichier EDL et effectuer le rendu automatiquement, sans intervention de l'utilisateur. Chaque EDL et sa sortie associée est appelé lot. Ceci permet de traiter un très gros volume de média et améliore beaucoup la rentabilité d'un ordinateur coûteux.

La première chose à faire lors de la préparation d'un rendu par lots est de définir les projets dont il faut effectuer le rendu. Définissez un projet et indiquez la région devant être rendue soit en la mettant en surbrillance, soit en l'encadrant par les points d'entrée/sortie ou la faisant précéder du point d'insertion. Enregistrez alors le projet sous forme d'EDL. Définissez de cette manière autant de projets que nécessaire. Le rendu par lots récupère la région active du fichier EDL pour le rendu.

Lorsque tous les fichiers EDL sont prêts avec leur région active, sélectionnez l'entrée de menu Fichier->Rendu par lots. Le dialogue de rendu par lots s'affichera alors. L'interface pour le rendu par lots est un peu plus compliquée que pour le rendu d'un seul fichier.

Il faut, avant de lancer une opération de rendu par lots, créer une liste des lots. La table des lots qui apparaît en bas du dialogue de rendu par lots est appelé Lots dont il faut effectuer le rendu. Au-dessus de ce tableau figurent les paramètres de configuration pour un lot.

Définissez le chemin de sortie, le format de fichier, l'Audio, la Vidéo et le paramètre Créer un nouveau fichier à chaque marque comme s'il s'agissait d'un seul fichier. Ces paramètres ne s'appliquent qu'à un seul lot. En plus des paramètres de rendu habituels, vous devez indiquer le fichier EDL source à utiliser pour le lot. Faites-le en indiquant le chemin vers l'EDL.

Si la liste des lots dont il faut effectuer le rendu est vide ou si rien n'est en surbrillance, cliquez sur Nouveau pour créer un nouveau lot. Le nouveau lot se verra affecter tous les paramètres que vous venez juste de définir.

En pressant plusieurs fois le bouton Nouveau, vous allez créer d'autres lots avec les mêmes paramètres. Mettez en surbrillance un lot pour pouvoir modifier sa configuration depuis la partie supérieure de la fenêtre de rendu par lots. Les informations affichées correspondent toujours au lot en surbrillance.

Il suffit de cliquer-glisser les lots pour modifier l'ordre avec lequel le rendu sera effectué. Cliquez sur Supprimer pour supprimer définitivement le lot en surbrillance.

Il y a dans la liste une colonne qui permet d'activer ou de désactiver un lot. De cette manière, des lots peuvent être sautés lors du rendu sans être supprimés. Cliquez sur la case Activé dans la liste pour activer ou désactiver un lot. Si elle est cochée, le lot sera rendu. Si elle est vide, le lot sera sauté.

Les autres colonnes de la liste des lots ne sont là que pour donner des informations.

Pour lancer le rendu en commençant par le premier lot, cliquez sur Démarrer.

Lorsque le rendu est en cours, la fenêtre principale affiche l'avancement du lot. Une fois le lot terminé, la colonne Temps écoulé dans la liste des lots est mise à jour et le lot suivant est rendu jusqu'à ce que tous les lots activés soient rendus. Le lot en cours de rendu est affiché en rouge.

Pour arrêter le rendu avant que les lots ne soient terminés sans fermer le dialogue de rendu par lots, cliquez Arrêter.

Pour arrêter le rendu avant que les lots ne soient terminés en fermant le dialogue de rendu, cliquez sur Abandonner.

Pour quitter le dialogue de rendu qu'il y ait ou non un rendu en cours, cliquez sur Abandonner.


19.5 La grappe de rendu

Lorsqu'une interpolation bicubique avec de la HDTV a été réalisée pour la première fois dans Cinelerra, le temps nécessaire pour produire la moindre sortie devint inacceptable, même sur la machine la plus rapide disponible alors, un double Xeon 1,7 GHz. La grappe de calcul, même dans sa forme la plus simple, permit de mettre la HDTV au même niveau que la SD tout en rendant la SD plus rapide que le temps réel.

Bien que l'interface de la grappe de calcul ne soit pas spectaculaire, il est suffisamment simple à utiliser depuis une suite de montage avec moins d'une douzaine de noeuds sans avoir les complications de que vous auriez à configurer une grappe de calcul de plusieurs centaines de noeuds. La grappe de calcul est appelée de manière transparente pour toutes les opérations de rendu effectuées depuis Fichier->Rendu une fois qu'elle a été activée dans les préférences.

Cinelerra divise la région choisie de la timeline en un certain nombre de tâches qui sont ensuite réparties entre les différents noeuds en fonction de l'équilibre de la charge. Les noeuds traitent les tâches et écrivent leur sortie vers des fichiers séparés du système de fichiers. Les fichiers de sortie ne sont pas concaténés. Il est important que tous les noeuds aient accès aux objets sur le même système de fichiers associé au même point de montage.

Si un noeud ne peut pas avoir accès à un objet d'entrée, il affichera un message d'erreur sur sa console mais ne plantera probablement pas. S'il ne peut pas avoir accès aux objets en sortie, cela arrêtera le rendu.

Il faut noter que, dans le dialogue de rendu, l'option Créer un nouveau fichier à chaque marque créera une nouvelle tâche pour la grappe de calcul à chaque marque plutôt que de les voir crées par le système d'équilibrage de charge. Si cette option est sélectionnée alors qu'il n'existe aucune marque, une seule tâche sera créée.

Une grappe de calcul de Cinelerra est organisée avec un noeud principal et un nombre quelconque de noeuds secondaires. Le noeud principal est l'ordinateur sur lequel tourne l'interface graphique. Les noeuds secondaires se trouvent n'importe où sur le réseau et sont lancés en ligne de commande. On lance un noeud secondaire avec la commande cinelerra -d

C'est la configuration la plus simple. Entrez cinelerra -h pour obtenir l'ensemble des options disponibles. Le numéro de port par défaut peut être modifié en passant en paramètre un numéro de port après `-d'.

La plupart du temps, vous désirerez aller dans la sortie rendue et ajuster les temps sur la timeline. Mais certains formats de fichiers comme MPEG ne peuvent pas être copiés directement. C'est pour cette raison que les fichiers sont laissés sous forme de fichiers séparés.

Vous pouvez les charger en créant de nouvelles pistes et en indiquant Ajouter aux pistes existantes dans le dialogue de chargement. Les fichiers qui autorisent la copie directe peuvent être concaténés dans un fichier unique en effectuant le rendu dans le même format de fichier, la grappe de calcul étant désactivée. Pour pouvoir effectuer une copie directe, la taille de la piste, les dimensions en sortie et les dimensions des objets doivent aussi être identiques.

Les fichiers MPEG ou les fichiers qui ne permettent pas la copie directe doivent être concaténés avec un utilitaire en ligne de commande. Les fichiers MPEG peuvent être concaténés avec la commande cat.

La configuration de la grappe de calcul est décrite dans le chapitre sur la configuration. Voir la section La grappe de calcul. Traditionnellement, les noeuds secondaires lisent et écrivent les données vers un système de fichiers par l'intermédiaire du réseau et ils n'ont donc pas besoin de disque dur.

Idéalement, tous les noeuds d'une grappe de calculs devraient avoir les mêmes caractéristiques de CPU. Cinelerra effectue l'équilibrage de la charge sur la base du premier arrivé, premier servi. Si le dernier segment est affecté au noeud le plus lent, tous les noeuds plus rapides attendront que le noeud le plus lent ait terminé alors qu'ils auraient pu en effectuer le rendu plus rapidement.


19.6 Rendu en ligne de commandes

Le rendu en ligne de commandes est une manière de charger le jeu actuel de tâches de rendu par lots et de les traiter sans interface graphique. C'est utile si vous avez un système X qui plante souvent ou si vous désirez effectuer le rendu par l'intermédiaire d'une liaison réseau à faible débit. Vous pouvez avoir accès à un supercalculateur en Inde mais être coincé en Amérique, peut-être exilé. Une interface en ligne de commande est idéale pour solutionner ce problème.

Pour effectuer le rendu depuis la ligne de commandes, lancez d'abord Cinelerra en mode graphique. Allez dans le menu Fichier->Rendu par lots. Créez les lots dont vous désirez effectuer le rendu dans la fenêtre de rendu par lot et fermez la fenêtre. Ceci enregistre les lots dans un fichier. Configurez les attributs voulus pour la grappe de calcul dans Configuration->Préférences et quittez Cinelerra. Ces paramètres sont utilisés lorsque le rendu en ligne de commandes est utilisé par la suite.

Sur la ligne de commandes, entrez : cinelerra -r

pour traiter le lot de travaux en cours sans interface graphique. La configuration de tous les paramètres pour cette opération est compliquée. C'est pourquoi la ligne de commande s'arrête si un des quelconques fichiers de sortie existe déjà.

Il existe d'autres paramètres pour indiquer des fichiers de remplacement pour les préférences et les lots. Une tentative pour utiliser autre chose que les valeurs par défaut est assez risquée et n'a donc pas été testée.


19.7 Rendu de vidéos pour internet

Si vous désirez réencoder votre fichier rendu avec mencoder, nous vous recommandons d'en effectuer son rendu sous forme de fichier Quicktime4linux, et d'ensuite encoder ce fichier dans les formats MPEG4 ou FLV. Le fichier Quicktime4linux rendu depuis Cinelerra doit avoir les propriétés suivantes :


19.7.1 Encoder une vidéo au format MPEG4 pour internet

Pour obtenir la meilleure qualité possible, vous devez encoder votre fichier Quicktime4linux en deux passes.

Première passe :

mencoder input.mov -ovc xvid -xvidencopts bitrate=600:pass=1 \
-vf scale=320:240 -oac mp3lame -lameopts abr:br=64 -o output.avi

Seconde passe :

mencoder input.mov -ovc xvid -xvidencopts bitrate=600:pass=2 \
-vf scale=320:240 -oac mp3lame -lameopts abr:br=64 -o output.avi

N'oubliez pas de changer la dimension de la vidéo encodées, en utilisant l'option `-vf scale='.

Voici d'autres lignes de commandes. Elles procurent des fichiers vidéos dont le poids est d'environ 13 Mb pour 3 minutes.
Première passe :

mencoder -oac pcm -sws 2 -vf scale=${width}:${height},hqdn3d=2:1:2 \
-ovc lavc -lavcopts vcodec=mpeg4:vbitrate=${video_bitrate}:vlelim=-4:\
vcelim=7:lumi_mask=0.05:dark_mask=0.01:scplx_mask=0.3:naq:v4mv:mbd=2:\
trell:cmp=3:subcmp=3:mbcmp=3:aspect=4/3:sc_threshold=1000000000:\
vmax_b_frames=2:vb_strategy=1:dia=3:predia=3:cbp:mv0:preme=2:\
last_pred=3:vpass=1:cgop -ofps 25 -of avi movie.mov -o /dev/null\
-ffourcc DIVX

Seconde pass :

mencoder -srate 32000 -oac mp3lame -lameopts cbr:br=${audio_bitrate}:\
aq=0 -sws 2 -vf scale=${width}:${height},hqdn3d=2:1:2 -ovc lavc\
-lavcopts vcodec=mpeg4:vbitrate=${video_bitrate}:vlelim=-4:vcelim=7:\
lumi_mask=0.05:dark_mask=0.01:scplx_mask=0.3:naq:v4mv:mbd=2:trell:\
cmp=3:subcmp=3:mbcmp=3:aspect=4/3:sc_threshold=1000000000:\
vmax_b_frames=2:dia=3:predia=3:cbp:mv0:preme=2:last_pred=3:vpass=3:\
cgop -ofps 25 -of avi movie.mov -o movie.avi -ffourcc DIVX

Vous devrez probablement adapter ces lignes de commandes si l'image de la vidéo originale comprend beaucoup de bruit; renseignez-vous sur les filtres de pré-traitement de mencoder. Les paramètres *_mask sont très important lors d'un encodage à un faible débit binaire.

Si vous voulez que votre fichier vidéo soit affiché correctement dans un visualisateur de vidéo très connu sous Windows, vous devez savoir que :


19.7.2 Encoder une vidéo au format FLV pour internet

Le poids des fichiers FLV (FLash Video) est très petit et les seuls composants qui soient nécessaires pour les afficher est un navigateur internet et un greffon flash version 7 ou supérieur installé. Ce format est vraiment utile pour les personnes qui désirent partager leur vidéo avec une large audience sur internet.

Première passe :

ffmpeg -i movie.mov -b 430 -s 320x240 -aspect 4:3 -pass 1 -ar 22050 movie.flv

Seconde passe :

ffmpeg -i movie.mov -b 430 -s 320x240 -aspect 4:3 -pass 2 -ar 22050 movie.flv

Faites attention à l'extension du nom de fichier de sortie. Ffmpeg l'utilise pour déterminer le format de sortie. La fréquence d'échantillonnage de l'audio à utiliser est de 22050 et le paramètre `-ar' doit être utilisé pour permettre à la vidéo d'être correctement encodée. Ffmpeg n'écrit pas de méta-données dans le fichier flv. La durée doit être écrite dans ces meta-données afin que certains visualisateur flash puissent afficher une barre de progression de la lecture. FLVTool2 (http://www.inlet-media.de/flvtool2) peut être utilisé afin d'insérer cette information :

cat fichier_entree.flv | flvtool2 -U stdin fichier_sortie.flv

19.8 Charte de compatibilité de Quicktime pour GNU/Linux

Scott Frase a écrit une charte de compatibilité de Quicktime pour GNU/Linux. Elle comprend une liste exhaustive des tous les schémas de compression Quicktime disponibles et de leur compatibilité avec Cinelerra, Mplayer et autres logiciels de lecture de de médias. Ce document comporte deux parties principales, une est basée sur un projet formaté selon une résolution HDV et une autre basée sur un projet dans une résolution au format DV.

Il se trouve disponible ici :
http://content.serveftp.net/video/qtcompatibility.ods

Quelques notes intéressantes :


19.9 Faire un DVD


19.9.1 Rendu vers mpeg2

Voici une méthode pour exporter une vidéo mpeg2 et réaliser un DVD ne comportant qu'un seul chapitre. Cette méthode vous permet de définir précisément les options d'encodage que vous désirez et produit un fichier mpeg2 100% compatible avec tous les lecteurs de DVD de salon.

Le programme mplex, qui fait partie de mjpegtools doit être installé. Le paquet mjpegtools fait partie de la distribution hvirtual et l'utilitaire mplex peut en être extrait.

Assurez-vous d'abord que vous avez correctement défini votre format de projet Cinelerra avant d'effectuer le rendu de votre vidéo (menu Configuration->Format). En PAL, il d'agit de 720x576 à 25 images/seconde, et en NTSC, il s'agit de 720x480 à 29,97 images par seconde.

  1. Créez un script `~/cine_render.sh'
  2. Copiez dans le fichier `~/cine_render.sh file' les lignes suivantes :
    #/bin/bash
    mpeg2enc -v 0 -K tmpgenc -r 16 -4 1 -2 1 -D 10 -E 10 -g 15 -G 15 -q 6 -b 8600 -f 8 -o $1
  3. Donnez les droits d'exécution à ce fichier : chmod 777 ~/cine_render.sh
  4. Lancez Cinelerra, et sélectionnez la partie de la vidéo dont vous désirez effectuer le rendu à l'aide des points [ et ]
  5. Pressez MAJ-R
  6. Sélectionnez le format de fichier YUV4MPEG Stream
  7. Désélectionnez Rendu des pistes audio et sélectionnez Rendu des pistes vidéo
  8. Cliquez sur la clé des options
  9. Dans la fenêtre qui s'ouvre alors, indiquez le nom du fichier `m2v' que vous désirez créer. Ce fichier ne comportera que de la vidéo.
  10. Cliquez sur Use pipe et écrivez cette commande : /home/<your_user>/cine_render.sh %
  11. Cliquez sur OK pour fermer la seconde fenêtre et de nouveau OK pour effectuer le rendu de votre fichier `m2v'
  12. Lorsque le rendu du fichier m2v est terminé, ouvrez de nouveau la fenêtre de rendu, et effectuez le rendu audio d'un fichier AC3 à 224 kbits
  13. Enfin, combinez la vidéo et l'audio avec cette commande :
    mplex -f 8 votre_fichier_video.m2v votre_fichier_audio.ac3 -o votre_fichier_audio_et_video.mpeg
    Si vous obtenez des erreurs lors de l'appel à mplex, augmentez la valeur du paramètre de quantification (option `-q', voyez ci-dessous).

Vous pouvez modifier les paramètres de mpeg2enc si vous le désirez. Consultez la page de manuel de mpeg2enc. Quelques détails concernant les paramètres :

Si votre matériau est affecté de bruit (support Hi8 analogique par exemple), vous pouvez ajouter quelques commandes de mjpegtools dans la lignes de commandes écrite dans `~/cine_render.sh' :


19.9.2 Faire un menu de DVD

Un menu de DVD est composé :

Vous pouvez bâtir un menu avec une interface graphique telles que QDVDAuthor, dvdstyler, dvdwizard ou tovid. Cependant, l'utilisation de ces interfaces n'est pas parfaite ou est pour le moment limitée.

Si vous préférez utiliser une interface graphique, nous vous recommandons d'essayer tovid :
http://tovid.wikia.com/wiki/Main_Page
QDVDAuthor contenait énormément de bugs il y a quelque temps, mais son auteur en a corrigé certains, ce qui rend QDVDAuthor plus utilisable.

La méthode que nous expliquons ci-dessous est plus compliquée que l'utilisation d'une interface graphique, mais cependant :

Voici les étapes nécessaires à la création de votre menu de DVD :

Supposons que vous désiriez créer un menu avec un arrière-plan animé. Lancez Cinelerra et créez un projet contenant l'arrière-plan du menu. Vous pouvez ajouter une musique si vous le désirez. Faites attention au fait que le menu sera joué en boucle.

Pour dessiner les boutons, vous avez deux possibilités :

Effectuez le rendu de cette vidéo en m2v et ac3 en utilisant la méthode cine_render.sh expliquée plus haut. Combinez l'audio et la vidéo en utilisant mplex comme vous le feriez avec une vidéo normale.

Vous obtenez un fichier mpeg2 qui contient l'arrière-plan du menu, avec quelques boutons affichés si vous les avez ajoutés dans Cinelerra.

Nous devons utiliser spumux pour définir la position de chacun des boutons dans le fichier mpeg2. Si vous n'avez pas dessiné les boutons dans Cinelerra, vous pourrez les ajouter avec spumux.

Spumux est un utilitaire en ligne de commande qui prend 2 paramètres :

Voici un exemple de fichier XML spumux :

<subpictures>
 <stream>
  <spu start="00:00:00.0" image="buttons_normal.png" highlight=
  "buttons_highlight.png" select="buttons_select.png">
   <button name="1" x0="94 " y0="234 " x1="253 " y1="278"
   down="2" right="4" />
   <button name="2" x0="63 " y0="287 " x1="379 " y1="331" up="1"
   down="3" right="5" />
  </spu>
 </stream>
</subpictures>

Si vous avez déjà fait les boutons depuis Cinelerra, vous devez indiquer ici des images PNG vides (100% transparentes).

Les images PNG utilisées dans spumux doivent :

Il y a une ligne par bouton. Chaque ligne comporte les coordonnées du bouton, chaque bouton ayant une forme rectangulaire :

Vous devez aussi définir quel bouton actionner lors de l'utilisation des boutons haut, bas, gauche et droite de la télécommande du lecteur de DVD. Voici un exemple :

<button name="3" ...coordinates... up="1" down="5" left="2" right="4" />

Lorsque le bouton 3 est sélectionné, si la touche "haut" est pressée sur la télécommande, alors le bouton 1 sera mis en surbrillance. Si la touche "droite" est pressée sur la télécommande, alors le bouton 4 sera mis en surbrillance.

Lorsque vous avez terminé l'édition de votre fichier XML spumux, vous devez entrer cette commande :
spumux menu.xml < menu.mpeg > menu_with_buttons.mpeg
Ceci créera le fichier `menu_with_buttons.mpeg'. C'est un fichier mpeg2 avec les boutons.


19.9.3 Créer un DVD

Après avoir effectué le rendu de vos fichiers vidéo mpeg2, et après avoir préparé un menu à l'aide de spumux, vous devez créer le DVD avec dvdauthor.

Dvdauthor utilise des fichiers XML pour décrire la structure du DVD. Sa syntaxe est rigoureuse, et vous devrez faire très attention à la syntaxe du fichier .xml. Dans le cas contraire, le risque est que le DVD soit lisible sur certains lecteurs de salon, mais pas sur tous.

Pour vous aider dans l'utilisation de dvdauthor, voyons quelques exemples de fichiers XML.

<dvdauthor dest="/chemin/vers/le/dossier/qui/contient/le/dvd">
    <vmgm />
    <titleset>
        <titles>
            <pgc>
                <vob file="/the/mpeg/file.mpeg" />
		<post>
                    jump chapter 1;
                </post>
            </pgc>
        </titles>
    </titleset>
</dvdauthor>

C'est un fichier XML très simple pour dvdauthor. Il n'y a pas de menu, le fichier vidéo `/the/mpeg/file.mpeg' sera joué dès que vous insérerez le DVD dans le lecteur.

La commande entre les balises <post> signifie que la vidéo doit être lue en boucle. Quand la platine DVD arrive à la fin de la vidéo, elle se repositionne au premier chapitre de la vidéo (que dvdauthor assume être le début de la vidéo puisqu'aucun chapitre n'a été défini).

Pour créer le DVD, entrez juste la commande suivante :
dvdauthor -x simple_example.xml

Maintenant, voyons un exemple plus complexe. Lorsque le DVD est inséré, un menu est affiché et vous avez le choix de la lecture entre 4 vidéos.

<dvdauthor dest="/chemin/vers/le/dossier/qui/contient/le/dvd" jumppad="yes" >
<vmgm>
 <fpc> jump menu 1; </fpc>
  <menus>
   <video format="pal" aspect="4:3" resolution="720x576" />
   <pgc entry="title" >
    <vob file="menu.mpeg" pause="0" />
    <button name="1" > { g3=1; jump titleset 1 menu entry root; } </button>
    <button name="2" > { g3=2; jump titleset 1 menu entry root; } </button>
    <button name="3" > { g3=3; jump titleset 1 menu entry root; } </button>
    <button name="4" > { g3=4; jump titleset 1 menu entry root; } </button>
     <post> { jump cell 1; } </post>
   </pgc>
  </menus>
 </vmgm>
 <titleset>
  <menus>
   <pgc entry="root" >
    <pre> { if ( g3 gt 0 )  {
		if ( g3 eq 1 ) { g3=0; jump title 1  chapter 1; }
		if ( g3 eq 2 ) { g3=0; jump title 1  chapter 3; }
		if ( g3 eq 3 ) { g3=0; jump title 1  chapter 5; }
		if ( g3 eq 4 ) { g3=0; jump title 1  chapter 7; }
		jump vmgm menu entry title;
		}
	} </pre>
    <post> { jump vmgm menu entry title; } </post>
   </pgc>
  </menus>
  <titles>
   <video format="pal" aspect="4:3" resolution="720x576" />
   <pgc pause="0" >
    <vob file="video_1.mpeg" pause="0" />
    <vob file="blackvideo.mpg" pause="0" />
    <vob file="video_2.mpeg" pause="0" />
    <vob file="blackvideo.mpg" pause="0" />
    <vob file="video_3.mpeg" pause="0" />
    <vob file="blackvideo.mpg" pause="0" />
    <vob file="video_4.mpeg" pause="0" />
    <post> { call vmgm menu entry title; } </post>
   </pgc>
  </titles>
 </titleset>
</dvdauthor>

Le fichier `blackvideo.mpg' est utilisé pour ajouter deux secondes d'affichage noir entre chaque vidéo. Voici la manière de le créer :
convert -size 720x576 xc:black -depth 8 blackframe.ppm
dd if=/dev/zero bs=4 count=960000 | toolame -b 128 -s 48 /dev/stdin emptyaudio.mpa
ppmtoy4m -S 420mpeg2 -n 50 -F 25:1 -r blackframe.ppm | mpeg2enc -a 2 -n p -f 8 -o blackvideo.mpv
mplex -f 8 -o blackvideo.mpg blackvideo.mpv emptyaudio.mpa


19.9.4 Graver un DVD

Lorsque vous avez terminé la création du DVD, vous obtiendrez dans le dossier de destination les répertoires suivants : `AUDIO_TS' et `VIDEO_TS'. Pour tester votre DVD avant de le graver, allez dans ce dossier et exécutez :
xine dvd:`pwd`

Si votre DVD est lu sans problème sur votre ordinateur, c'est le moment de le graver. Lorsque vous vous trouvez dans le dossier de qui contient `AUDIO_TS' et `VIDEO_TS', lancez cette commande : (ajustez pour votre graveur, par exemple /dev/dvdrw)
nice -n -20 growisofs -dvd-compat -speed=2 -Z /dev/dvd -dvd-video -V VIDEO ./ && eject /dev/dvd

Si vous avez de nombreuses copies à réaliser, vous pouvez d'abord créer un fichier master .iso en utilisant cette commande :
nice -n -20 mkisofs -dvd-video -V VIDEO -o ../dvd.iso .
Ce fichier `../dvd.iso' peut être gravé en utilisant cette commande :
nice -n -20 growisofs -dvd-compat -speed=2 -Z /dev/dvd=../dvd.iso && eject /dev/cdrom

Nous vous recommandons de ne pas effectuer de gravure à une vitesse supérieure à 4x. Utilisez uniquement des DVD-R de bonne qualité.

Pour tester votre DVD sur une platine de salon sans avoir à gaspiller plusieurs DVD-R, vous pouvez graver sur des DVD-RW. Tout d'abord, formattez votre DVD-RW en utilisant cette commande :
dvd+rw-format -lead-out /dev/dvd
Vous pouvez alors graver votre DVD-RW en utilisant les commandes qui ont été indiquées plus haut.


19.10 Utiliser le rendu en tâche de fond

Le rendu en tâche de fond permet à des effets très lents d'être joués en temps réel rapidement après avoir été déposé sur la timeline. Il effectue en permanence le rendu vers une sortie temporaire. Si la grappe de calcul est active, le rendu en tâche de fond l'utilise en permanence. De cette manière, n'importe quelle taille de vidéo peut être affichée en temps réel en créant simplement un réseau suffisamment rapide avec suffisamment de noeuds

Le rendu en tâche de fond est activé depuis Configuration->Préférences->Performances. Il possède une fonction interactive : Configuration->Point de départ du rendu en tâche de fond. Ceci définit le point à partir duquel se fait le rendu en tâche de fond. S'il y a de la vidéo, une barre rouge apparaît dans la barre temporelle qui indique ce qui a été rendu en tâche de fond.

Il est souvent utile d'insérer un effet ou une transition et de sélectionner ensuite Configuration->Rendu en tâche de fond juste avant l'effet pour le prévisualiser à la vitesse normale.


[ << ] [ >> ]           [Top] [Table des matières] [Index] [ ? ]

Ce document a été généré par Nicolas Maufrais le 13 Mars 2007 en utilisant texi2html 1.76.